La lettre de Média-Santé

S315 | A quel âge optimal liquider ses droits à retraite Carmf ? Le rachat de points est-il intéressant ?

Dernière mise à jour le 07/11/2018
Retour boutique

Il existe actuellement trois situations dans lesquelles vous pouvez être amené à envisager de placer volontairement votre argent à la Carmf :

1/ En souscrivant au contrat facultatif de retraite par capitalisation en loi Madelin « made in Carmf », le Capimed. Mais nous déconseillons ce produit de capitalisation à la gestion opaque depuis notre Lettre Ref. P86, « De mystérieux puits perdus dans CAPIMED, le produit phare de la Carmf » ;

2/ En renonçant à la dispense d’affiliation si vous êtes jeune médecin, situation très particulière décrite en détail dans notre Lettre Réf. S300, « A partir de quand et comment l'affiliation Carmf devient obligatoire, dont activités intermittentes ? » ;

3/ En rachetant d’ici à l’âge de liquidation de votre retraite un certain nombre de trimestres d’assurance vieillesse, voire des points du régime de base ou du régime complémentaire. Une telle démarche est-elle toujours possible chez le médecin libéral ? Auprès de quelle caisse ? Présente-t-elle parfois un intérêt ? Si oui, dans quelles circonstances ? Sous quelles réserves pouvez-vous faire confiance aux simulations des « conseillers retraite » en matière de rachat volontaire Carmf ? Enfin, y a-t-il mieux à faire ailleurs ? Voici toutes les réponses à ces questions dans ce dossier très fouillé, à notre connaissance unique en son genre.



Sommaire

  • Comprendre le fonctionnement des caisses de retraite
    - La pension de base
    - La pension complémentaire
    - Le régime surcomplémentaire
    - Mode de fonctionnement interne des caisses : nos conseils sur ce type de fonctionnement
  • Comment est calculée votre pension de retraite
    - Votre nombre de points validés
    - La valeur unitaire du point
    - Votre taux de pension
    - L’âge et la durée d’assurance pour liquider votre pension à taux plein

  • Modalités du rachat volontaire de points/trimestres
    - Dans le régime de base : deux exemples concrets décortiqués
    - Dans le régime complémentaire : chez les hommes, chez les femmes
    - Le cas particulier des médecins n’exerçant plus en médecine libérale

  • Comprendre l’acte de rachat
    - Un acte définitif de prévoyance
    - via un contrat… unilatéral
    - L’aléa de la longévité et le décès précoce
    - La revalorisation : euros constants ou euros courants ?
    - L’évolution des points de retraite vis-à-vis de l’inflation depuis 1995
    - Les repères financiers de la profession : moyenne nationale
    - Le mythe du taux plein
    - Le choix d’un assureur-rente solide

  • Comment mal juger du bien-fondé d’un rachat 
    - L’analyse du niveau maternelle
    - Illustrations par deux exemples concrets (régime de base et régime complémentaire)
    - Point mort financier : soyez réaliste !
    - Le simple rachat de trimestres

  • Notre méthode d’évaluation pour juger des conseils de la presse, de la caisse, et des conseillers « spécialisés » 
    - Amalgame salariat/libéral ?
    - Quels sont les intérêts personnels du conseiller dans cette affaire ?
    - Comment appliquer ici la conduite habituelle de "pas tous les oeufs dans le même panier" ... surprises en vue

  • Les perspectives du rentier Carmf
    - L’analyse de la période 1995 à 2011 en chiffres implacables
    L’analyse de la période 1995 à 2018 en chiffres implacables
  • Le piège du rendement instantané très largement utilisé par la caisse
    - Nos commentaires
    - L’analyse de la période 2003 à 2011

  • Qu'attend donc le rentier "normal" ?
    - Une revalorisation sécurisante
    - Une prévention anti-inflation
    - Un exemple chiffré de rente "normale"
    - Notre analyse accablante

  • Que penser de la réforme de la retraite "en temps choisi" ?
    - Notre analyse et la date à laquelle votre intérêt est de liquider vos droits à retraite

  • Que pensez du rendement instantané mis en avant par la Carmf dans sa communication habituelle ?
    - Les chiffres implacables de 1960 à 2018
    - Cet indicateur trompeur ne sert pas vos intérêts
  • Et si vous n'êtes pas encore obligé de cotiser, faut-il vous affilier volontairement et/ou racheter des points ?

  • Et si vous êtes obligé de cotiser, comment limiter la casse ?
    - Les jeunes médecins à faibles revenus libéraux
    - Les médecins à très forts revenus libéraux, mais aussi la plupart des autres
    - Les médecins proches des 62 ans requis, ou ceux les ayant dépassés