La lettre de Média-Santé

A95 | Association et règles tacites de partage de clientèle

Dernière mise à jour le 07/06/2016
Retour boutique

Illustration par l’exemple sous forme de réponse à la question suivante :
"Le 1er octobre, je rachèterai une clien­tèle dans un cabinet de groupe de quatre mé­decins généralistes à Paris, en péri­phérie, organisés en société civile de moyens, et employant deux secrétaires à temps par­tiel. Il semble régner une en­tente confra­ternelle excellente dans ce groupe. Mes fu­turs associés, et mon pré­décesseur, m'ont prévenu solennelle­ment : une règle tacite existe entre eux de­puis l'origine du groupe. Lorsqu'un pa­tient souhaite changer de médecin, chaque praticien du groupe tient le même lan­gage, à savoir : — Si vous sou­haitez voir un de mes confrères, c'est tout à fait pos­sible, mais pas à l'inté­rieur de notre ca­binet de groupe. Notre secrétaire vous remettra votre dossier pour que vous puissiez consulter à l'ex­térieur... Les as­sociés s'interdisent formellement de "se prendre" mutuelle­ment des patients... Cette règle est bien entendu écrite nulle part dans leur con­trat d'association. Les secrétaires veillent à l'appliquer scrupu­leusement, étant entendu que les patients s'adres­sent souvent à elles en première in­ten­tion. Qu'en pensez-vous ?" 



Sommaire