La lettre de Média-Santé

F100 | Activité mixte, salariée et libérale : quels frais déduire de vos revenus salariaux 2023 ?

Dernière mise à jour le 24/04/2024
loupe Voir toutes les lettres Lire l'article Abonné
Lire le dossier

De nombreux médecins cumulent, à un moment ou un autre de leur carrière, une activité salariée et une ou plusieurs activités libérales. Au regard de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP), ces deux types d’activités génèrent des revenus catégoriels différents — salariaux d’un côté, et libéraux de l’autre. Catégories de revenus dont les modes de déclaration des frais professionnels sont différents et permettent d'ordinaire une optimisation des revenus à déclarer. Mode d'emploi complet de leurs judicieuses déclarations.
Sommaire

  • Quelles sont vos obligations déclaratives de salarié ?
    - Les trois précautions à prendre pour ne pas surpayer d'impôt
    - Où déclarer ?
  • Vos éléments de salaires imposables
    - Quelles exonérations déclaratives ne pas oublier ?
    - Quelles corrections déclaratives apporter ?
  • Faut-il déclarer vos frais de salarié  ?
    - Déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels
    - L'indication principale est évidente
    - Quatre indications commentées et détaillées à ne rien déclarer en frais réels :
        - les indemnités
        - les dépenses spécifiques de la profession
        - les rachats de points retraite
        - les souscription au capital de sociétés
  • L’alternative est la déclaration aux frais réels : les chiffres 2023-2024
    - Notre orientation générale
    - Combien de temps devez-vous conserver vos justificatifs de frais salariaux ?
    - Et en cas de rejet d’une partie de vos frais réels par le fisc ?
    - Nos conseils déclaratifs
    - Activité mixte, libérale et salariée et ventilation des frais réels à l’une ou à l’autre
  • Nature des frais salariaux déductibles
    - Comprendre la question
    - Les frais de transport : nouvelles règles depuis 2012
    - Qui est propriétaire du véhicule ?
    - Si vous êtes locataire du véhicule
    - Le covoiturage
    - Les repas : les trois cas de figure possible
    - Les deux tolérances fiscales à exploiter en matière de frais de repas
    - Les frais de double résidence provisoire
    - Les frais de matériel informatique
    - Cotisations syndicales ou professionnelles de l'activité salariée
    - Les frais de formation professionnelle et de documentation
    - Les frais afférents à une partie de votre habitation utilisée à titre professionnel
    - Les frais de déménagement
    - Les frais de cotisations sociales
    - Six conseils pratiques pour la déduction des frais salariaux de votre revenu